Catégories
Blog

Faut-il refuser le confinement au nom du bien-être psychologique ?

par Florian Cova, département de philosophie, université de Genève

© Mathilde Florance, 2021

Depuis le 3 avril 2021, les Français sont reconfinés sur l’ensemble du territoire métropolitain. Le retour de cette mesure drastique est l’objet de controverses. Parmi les raisons de s’y opposer, on trouve l’idée selon laquelle les coûts psychologiques du confinement seraient de loin supérieurs aux bénéfices pour la santé. Cette position présuppose deux idées sur le confinement : (a) que ses conséquences psychologiques néfastes sont évidentes et (b) que ses bénéfices pour la santé ne le sont pas.