Catégories
Blog

Il est stérile de rattacher l’hésitation vaccinale au complotisme.

Image © Mathilde Florance, 2021

Si la France a pu déchanter, ces derniers jours, sur la supposée supériorité de son équipe de football masculine, notre nation peut cependant se targuer d’une supériorité incontestable dans un autre domaine : la défiance envers les vaccins. Des rapports (comme celui du Wellcome Global Monitor) attestent de l’intensité, spécifique à notre pays, du désamour ressenti envers cette solution préventive.

Catégories
Blog

La liberté ou la santé !

Image © Mathilde Florance, 2021

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les discussions des justes mesures à prendre ont souvent eu tendance à opposer ces deux valeurs que sont la liberté et la santé. Pour les tenants de la liberté, une bonne mesure ne doit pas nuire à la liberté individuelle – c’est-à-dire qu’elle doit être aussi peu contraignante que possible. Pour les tenants de la santé, une bonne mesure doit avoir un rapport coût/bénéfice acceptable en termes de bien-être physique et psychologique*.

Catégories
Blog

Si vous êtes pour le port de la ceinture, pourquoi ne seriez-vous pas aussi pour l’obligation vaccinale ?

À propos d’un argument d’Alberto Giubulini et Julian Savulescu.

© Mathilde Florance, 2021

Doit-on rendre obligatoire la vaccination contre la Covid-19 ? Cette question, récurrente dans le débat public hexagonal, est souvent abordée de manière pragmatique. Est-il prématuré, au vu de nos connaissances, d’intégrer ces vaccins dans l’arsenal des vaccins obligatoires ? Est-ce qu’une imposition précipitée risque de provoquer l’opposition de la population ? En d’autres termes, il s’agit de savoir s’il est prudent ou avisé de rendre la vaccination obligatoire.

Catégories
Blog

Faut-il refuser le confinement au nom du bien-être psychologique ?

par Florian Cova, département de philosophie, université de Genève

© Mathilde Florance, 2021

Depuis le 3 avril 2021, les Français sont reconfinés sur l’ensemble du territoire métropolitain. Le retour de cette mesure drastique est l’objet de controverses. Parmi les raisons de s’y opposer, on trouve l’idée selon laquelle les coûts psychologiques du confinement seraient de loin supérieurs aux bénéfices pour la santé. Cette position présuppose deux idées sur le confinement : (a) que ses conséquences psychologiques néfastes sont évidentes et (b) que ses bénéfices pour la santé ne le sont pas.